Séminaires 2021-2022 (maîtrise et doctorat)

L'objectif pédagogique des séminaires est de permettre aux étudiant.e.s d'acquérir une culture générale dans le champ de leur programme et de se familiariser avec plusieurs domaines de recherche.

Les cours à suffixe A ou Y sont offerts le 1er semestre (8 septembre - 8 décembre 2021).
Les cours à suffixe B ou Y sont offerts le 2e semestre (3 janvier - 1 avril 2022).

  • Cours de littérature

  • Cours de linguistique

 

French 9018Y - Méthodologie de la recherche
Dr. Daniel Vaillancourt
Plage horaire semestre d'automne: Les mercredis 9h30-12h30
Plage horaire semestre d'hiver: Les lundis 9h30-12h30

Ce cours est obligatoire pour les étudiant.e.s à la maîtrise et pour les étuiant.e.s en deuxième année du programme doctoral.

Objectifs:
- Aider les étudiant.e.s de maîtrise et de PhD à préparer leurs demandes de bourse
- Donner un encadrement aux étudiant.e.s en deuxième année de PhD qui préparent leurs examens récapitulatifs et leur projet de thèse, pour que ces éléments requis du programme soient complétés avant la fin de la deuxième année d'inscription
- Aider à la formation « professionnelle » des étudiant.e.s, au moyen de séminaires sur les différentes manières de préparer une communication de colloque, un CV, lettre de présentation, etc.

French 9590A - La lettre à l'écrivain.e: histoire et pratiques au XIXe siècle
Dr. Geneviève De Viveiros
Plage horaire: Les mardis 9h30-12h30

« Lire, c’est créer peut-être à deux », écrit Balzac dans la Physiologie du mariage (1829). La relation auteur-lecteur constituera la problématique qui sera au cœur de nos travaux dans ce séminaire.
Ce séminaire se propose d’étudier l’histoire des diverses pratiques épistolaires ainsi que des pratiques de lecture en vigueur à l’ère de la « médiatisation » du phénomène littéraire. Nous nous intéresserons surtout au « courrier des lecteurs » d’écrivains du XIXe siècle, comme aux pratiques plus récentes de communautés littéraires sur les réseaux sociaux liées à ce que le théoricien des médias, Henry Jenkins, appelle les « fandoms ». De la lettre à l’auteur aux pratiques de « fanfiction », il s’agira d’étudier les interactions littéraires et médiatiques entre les écrivains et leurs lecteurs.
Le séminaire portera surtout sur le XIXe siècle, mais les discussions seront ouvertes à d’autres époques. 

Textes à l'étude:

  • Textes théoriques sur l'épistolaire et la lecture
  • Correspondance de Balzac-Hanska (extraits)
  • Correspondance de Hugo-Michel (extraits)
  • Correspondance de Flaubert-Sand (extraits)
  • Correspondance de Zola (extraits)

Évaluation:

  • Textes théoriques sur l'épistolaire et la lecture
  • 2 exposés oraux (1 sur les lectures théoriques; 15%; 1 sur les textes à l’étude : 15%) : 30%
  • 1 test (semaine 6) : 20%
  • Présence et participation active (Zoom) : 15%
  • Bibliographie pour le travail final : 5%
  • Travail final : 30%

French 9350A - Peindre la Nature à l’époque de la Renaissance : l’œuvre en vers de Rémy Belleau
Dr. John Nassichuk
Plage horaire: Les jeudis 9h30-12h30

Ce séminaire portera sur les œuvres en vers d’un membre de la Pléiade longtemps négligé de la critique spécialisée, Rémy Belleau. Ce poète proche des cercles littéraires contemporains, tant de la cour royale que des collèges Parisiens, fut connu et célébré par ses confrères pour la virtuosité de son style descriptif. A l’époque où le courant maniériste en peinture et en poésie commence à rechercher les moyens de faire de l’art une modalité de la représentation, voire de l’étude de la Nature dans tous ses détails, Belleau s’est distingué par la finesse évocatrice de ses portraits poétiques qui prennent comme leur objet des éléments du monde naturel. Nous lirons, l’espace du semestre de l’automne, deux chefs-d’œuvre de ce poète que Pierre de Ronsard a salué du titre de « Peintre de la Nature », les Petites Inventions et Amours et nouveaux eschanges des pierres precieuses.

French 9202B - Alfred Boisseau et le Montréal du XIXe siècle (1862-1888)
Dr. Mario Longtin
Plage horaire: Les jeudis 9h30-12h30

  • Plan de cours - à annoncer

Le cours que nous proposons s’inscrit dans la lignée des recherches que nous menons avec notre collègue Geneviève De Viveiros autour de la figure d’Alfred Boisseau. “Cet illustre oublié” de la scène culturelle montréalaise du 19e siècle fut tour à tour, pour ne pas dire simultanément, peintre, photographe, bibliothécaire et littérateur. Notre projet, subventionné par le CRSH, revisite de nombreuses idées reçues de l’historiographie montréalaise du 19e siècle. Nous avons choisi, dans le cadre de notre travail en séminaire, d’aborder avec les étudiants chercheurs la création des institutions culturelles modernes du Québec qui, pour une bonne part, ont vu le jour au au 19e siècle (bibliothèques, musées, galleries, collections, etc.). Nous voudrions également contester cette séparation acceptée comme un poncif entre le français et le anglais et entre les catholiques et les protestants. Ces deux univers souvent considérés comme autonomes et exclusifs par une certaine critique étaient loin de l’être. Ce sont les passerelles entre deux mondes que tout semblait vouloir éloigner qui nous retiendrons tout au long de notre travail. Nous aimerions proposer une histoire moins sectaire, plus ouverte et surtout une histoire que les documents conservés dans les archives viennent valider.

Les étudiants et les étudiantes s’initieront à la recherche au moyen de documents d’archives écrits et photographique. Ils auront également à se pencher sur la place du peintre et du photographe dans la société canadienne française de la seconde moitié du  XIXe siècle. Nous nous attarderons longuement sur l’affaire Guibord qui a défrayé la manchette jusqu’à Londres et à New York. Nous nous intéresserons aux francs-maçons et à la guerre féroce que leur mène le second évêque de Montréal, Ignace Bourget. Mais ce qui nous intéressera tout particulièrement sera l’Institut canadien de Montréal et la place de premier plan qu’y joua Alfred Boisseau de 1862 à 1885. Nous nous pencherons sur les conférences de grands intellectuels présentées lors des soirées organisées par l’Institut. Nous verrons aussi a aborder la relation tumultueuse entre la création en peinture et la photographie dans le contexte de Montréal. Nous convoquerons le nom d’artistes peintres se doublant de photographe: Boisseau, bien sûr, mais aussi Sawyer et Notman. La figure de l’intellectuel et essayiste Louis-Antoine Dessaulles, membre de l’Institut canadien de Montréal, nous permettra de nous interroger sur les sujets brûlants de la fin du 19e siècle, sujet qui ne sont pas sans rappeler nos interrogations modernes. A travers les yeux de d’Alfred Boisseau, nous voudrions donner de Montréal un portrait moins rigide et mieux à même de dire la complexité d’inspiration d’une ville en pleine effervescence.

French 9508B - Des récits décadents du dix-neuvième siècle à la théorie queer: rupture ou continuation?
Dr. Chris Roulston
Plage horaire: Les mardis 9h30-12h30

Ce cours analysera comment le désir 'queer' se pense dans la littérature française du dix-neuvième siècle à l'ère contemporaine. Au cours du dix-neuvième siècle, ce désir sert de limite conceptuelle qui permet la mise en question de l'ordre hétérosexuel bourgeois. Chez Balzac, Gautier, Baudelaire et Belot, le désir queer entre femmes marque une révolte contre les normes bourgeoises--normes sociales et culturelles autant que sexuelles--sans pour autant les déstabiliser. Aujourd'hui, la théorie 'queer' reprend cette mise-en-question des normes sociales à travers un langage plus consciemment politique, mais qui fait néanmoins écho à l'emploi de la sexualité comme outil de révolte. Ce cours mettra en contraste ces deux périodes de résistance par le biais de la sexualité, afin de mettre en scène l'engagement entre la politique, l'esthétique et la sexualité.

French 9200B - Québec 70: Histoire d’une décennie
Dr. Daniel Vaillancourt
Plage horaire: Les mercredis 9h30-12h30

  • Plan de cours - à annoncer

De manière générale, le séminaire consistera à étudier la littérature québécoise des années 70, tout en élargissant le spectre du côté d’autres pratiques culturelles.  Au niveau théorique, il s’agira d’élaborer trois notions, celles de régime d’historicité (Hartog), de figure et de démarche sérielle. Fondée sur une théorie de la lecture et une approche pragmatique des discours, la démarche poursuivie dans ce séminaire s’organise autour de ce que j’appelle des chantiers exploratoires qui ont chacun leurs particularités et leurs constellations thématiques.  Un premier crible sera de considérer les romans qui ont reçu le prix du Gouverneur-Général entre 1970 et 1985.  Un deuxième sera d’enquêter sur le corpus des poètes qui ont participé en 1970 à cet événement culturel rassembleur que fut la Nuit de la Poésie (cf. ONF). Un troisième sera constitué des publicités les plus marquantes des années 70.  Un quatrième pourra s’intéresser aux textes des chansons.

Pour ce faire, ce séminaire établira le contexte historique, politique et culturelle d’une décennie qui commence en 1970 et se termine en 1985.  La période prend comme point de départ la Crise d’Octobre de 1970, la première participation aux élections provinciales du Parti Québécois et se termine au moment où le Parti Québécois, après la défaite du Référendum de 1980, prend le parti du « beau risque », modifiant ainsi son agenda politique. Cela soulève alors la question du nationalisme, la reterritorialisation de la notion de pays, l’ouverture sur d’autres types agencement, la restructuration de la communauté imaginée.  Les pratiques discursives font partie de cet espace historique, étant parfois agent, parfois patient des événements que vit une société minoritaire dans le contexte de l’Amérique du Nord. Ils sont le ferment d’un agencement collectif d’énonciation (Deleuze & Guattari) qui demeure à être reconsidéré et redéployé en fonction des horizons qui se sont créés depuis.

 

French 9754A - Phonologie Prosodique
Dr. François Poiré
Plage horaire: Les mardis 9h30-12h30

 La phonologie prosodique s’intéresse aux domaines phonologiques et à leur interaction avec les autres modules de la grammaire. En ce sens, elle est un lieu de convergence entre le traitement traditionnel des faits segmentaux, les théories récentes de la phonologie non linéaire et l’étude des interfaces. Du point de vue de l’histoire de la grammaire générative, elle ne renie en rien la phonologie lexicale et post-lexicale tout en ouvrant la voie à une phonologie dite de laboratoire. Elle poursuit la recherche de la compréhension des faits segmentaux tout en accordant une grande place aux phénomènes supra-segmentaux en les intégrant à une même pratique descriptive et théorique. Ce séminaire aborde la genèse de ce courant théorique, son évolution et sa pratique actuelle. Nous étudierons comment la phonologie prosodique traite certains aspects bien connus de la langue française (par exemple la chute des voyelles, la liaison, la fusion vocalique) et comment elle permet d’aborder la dimension supra-segmentale de la langue (intonation, accentuation).

French 9753A - Phonologie segmentale
Dr. François Poiré
Plage horaire: Les jeudis 9h30-12h30

Ce cours traitera principalement la phonologie segmentale. Après une révision des principes et du formalisme de la phonologie linéaire (règles, représentations, alternances, dérivations) nous aborderons les modèles non linéaires à partir de la phonologie autosegmentale, du gouvernement phonologique et de la géométrie des traits. Nous étudierons aussi la phonologie lexicale et post-lexicale afin de mieux comprendre les relations entre la phonologie et les autres modules de la grammaire. La dernière partie du cours introduira la théorie de l’optimalité. Nous étudierons les principaux textes relatifs à la phonologie du français sans pour autant négliger d’autres langues.

French 9800B / Linguistics 9819B - Sociolinguistique
Dr. Jeff Tennant
Plage horaire: Les mardis 9h30-12h30

  • Plan de cours - à annoncer

This course offers students the opportunity to explore foundational research as well as some of the most recent work on language and society, with a particular focus on the theory, methodology and findings of sociolinguistic research on language variation and change.

Students will carry out an empirical analysis of a set of language data as part of their course project or do a critical survey of the literature to argue a position on a given sociolinguistic topic. Through bibliographic research and a class presentation, they will progress incrementally in their research on their chosen topic throughout the course, and this work will culminate in a final paper.

While some “classic” work in sociolinguistics will be read and reviewed, a significant proportion of our effort in the course will be devoted to studying some of the most recent research in the field.
The language of instruction will be English but students have the option of submitting written work in English, French or Spanish. Students in French Studies graduate programs are required to submit all written work in French. 

French 9700B - Syntaxe
Dr. Ileana Paul
Plage horaire: Les mercredis 9h30-12h30

Le principal objectif de ce cours est de permettre aux étudiant.e.s d’approfondir leurs connaissances en syntaxe. On s’intéressera aux questions suivantes, entre autres : la structure de la phrase, les transformations (le passif, la formation des questions, la montée), le liage, les clitiques.

À la fin du cours, l’étudiant.e devrait
• se sentir à l’aise à lire des articles sur la syntaxe
• pouvoir appliquer les analyses théoriques aux données
• pouvoir critiquer des articles de recherche
• se sentir à l’aise à faire la recherche originale
• pouvoir communiquer les résultats de ses recherches (sous forme de résumés, notules, et exposés oraux).

French 9650B - Morphologie
Dr. Ileana Paul
Plage horaire: Les jeudis 9h30-12h30

Ce cours présentera différentes approches théoriques à l’étude de la structure des mots. Nous considèrerons quelques phénomènes majeurs (la dérivation vs. l’inflexion, les accords verbaux et pronominaux, le placement et les séquences des pronoms clitiques, la nature des paradigmes) à travers des données du français et d'autres langues. On évaluera l’apport de différentes approches théoriques et la place de la morphologie dans les modèles grammaticaux.

À la fin du cours, l’étudiant.e devrait se sentir à l’aise à :

• identifier et classifier les morphèmes du mot
• illustrer les connaissances des notions morphologiques sur des exemples concrets
• discuter des problèmes d’analyse morphologique
• analyser les mots du français ou d’une langue inconnue et de les présenter (à l’écrit et à l’oral)
• émettre une hypothèse morphologique
• synthétiser des références portant sur une problématique linguistique et préparer une bibliographie analytique
• présenter à l’écrit le survol d’un problème morphologique