Séminaires 2020-2021 (maîtrise et doctorat)

Tous les séminaires 2020-2021 sont offerts à distance
et n’impliquent pas votre présence physique sur le campus.
Le mode de fonctionnement du cours (en régime synchrone ou asynchrone)
sera indiqué dans le plan de cours au début du semestre.

Les cours du 1er semestre débuteront le 9 septembre 2020
Les cours du 2e semestre débuteront le 4 janvier 2021

French 9018Y Méthodologie de la recherche
Dr. Daniel Vaillancourt

Cours offert de septembre à avril (à distance)
Plage horaire: Les jeudis 9h30-12h30

*Ce cours est obligatoire pour les étudiant.e.s en deuxième année du programme doctoral et pour les étudiants.es à la maîtrise qui préparent une thèse ou un mémoire.

Objectifs:
- Aider les étudiant.e.s de maîtrise et de PhD à préparer leurs demandes de bourse
- Donner un encadrement aux étudiant.e.s en deuxième année de PhD qui préparent leurs examens récapitulatifs et leur projet de thèse, pour que ces éléments requis du programme soient complétés avant la fin de la deuxième année d'inscription
- Aider à la formation « professionnelle » des étudiant.e.s, au moyen de séminaires sur les différentes manières de préparer une communication de colloque, un CV, lettre de présentation, etc.

French 9419A Parler d’autrui au siècle de la politesse : civilités, raillerie et médisance
Dr. Jean Leclerc

Cours offert au semestre d'automne (à distance)
Plage horaire: Les mardis de 9h30 à 12h30

Même si le XVIIe siècle est le siècle de la politesse et de ce que Norbert Elias a nommé le « processus de civilisation », ce siècle possède tout de même un envers peu étudié mais qui n’est pas moins présent dans les textes de l’époque. Le lecteur est en effet frappé par la présence de violence verbale, de paroles blessantes ou tout simplement railleuses dans des textes aussi variés que la Mazarinade de Scarron, les Historiettes de Tallemant des Réaux, les Mémoires du Cardinal de Retz ou la Correspondance de Madame de Sévigné. À une époque où l’honneur est une question de vie ou de mort, fondé non pas seulement sur la naissance mais aussi sur le statut social et le rang qu’occupe une personne dans son groupe, où la réputation des hommes et des femmes se fait et se défait autant sur un mot que sur une action, il est impératif de comprendre comment la valeur des individus est indissociable de la somme de paroles qui affectent et représentent cet individu.

En étudiant tour à tour les quatre œuvres mentionnées, ainsi que des extraits de textes issus de la critique littéraire et des manuels de civilité, de l’histoire et de l’anthropologie, les étudiants de ce séminaire seront amenés à s’interroger sur les enjeux de la parole en société, d’en étudier les rouages et la dynamique spécifique à la société française du XVIIe siècle. L’objectif de ce séminaire est aussi de faire réfléchir l’étudiant aux enjeux de la violence verbale dans la société d’aujourd’hui, notamment dans des problèmes comme le bullying, le culte de la personnalité, le vedettariat et les médias sociaux.

French 9567A "Relations" de la littérature contemporaine
Dr. Karin Schwerdtner

Cours offert au semestre d'automne (à distance)
Plage horaire: Les mercredis de 9h30 à 12h30

Les notions de lien, de relation et de rapport sont au cœur d’une part importante de la littérature contemporaine, que l’on pense aux récits de filiation dans lesquels le sujet écrivant mène une enquête sur son ascendance ou s’interroge sur son héritage familial ou littéraire,ou aux récits de vie et narrations biographiques (Gefen) où le sujet s’emploie à restituer une vie antérieure, selon une méthode (histoire de vie) située à la croisée de plusieurs disciplines en sciences sociales. De même, tout un pan de la critique s’est attaché à la notion de lien. Pour Dominique Viart, par exemple, la littérature contemporaine est une littérature en relation qui montre son ouverture au monde et aux disciplines qui l’envisagent («Comment nommer la littérature contemporaine?»; voir aussi «Terrains de la littérature»). Elle est aussi une littérature de relations, selon les acceptions du mot renvoyant aux trois verbes «relier, relayer, relater» associés par Édouard Glissant dans Poétique de la relation (187). Jean-Marc Moura, pour sa part, souligne dans Littératures francophones et théorie postcoloniale la propension de la littérature récente à «concilier des univers symboliques différents» et note une «amplification du dialogique»(155). Ces constats serviront de point de départ à nos interrogations, dans le cadre de ce cours. Afin de souligner les formes et enjeux de cette littérature relationnelle, caractérisée entre autre par son goût du récit et son lien avec différentes disciplines de la pensée, nous nous pencherons sur un choix d’œuvres dans la perspective des relations qu’elles explorent ou rendent manifestes, et ce, autant par la représentation que par des stratégies narratives et énonciatives.

French 9459B Représentations
Dr. Servanne Woodward

Cours offert au semestre d'hiver (à distance)
Plage horaire: Les mercredis de 9h30 à 12h30

Les salons de Diderot, Les Mémoires d’Elizabeth Vigée-Lebrun, Les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau, Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre, L’ingénu de Voltaire sont autant de textes incluant des descriptions de paysage — la grande innovation dans les romans qui auparavant s’intéressaient surtout aux rapports psychologiques entre les êtres humains. Les objets entreront en force dans la littérature avec Balzac et Zola.

Mais au dix-huitième siècle, les philosophes réfléchissent à la façon dont notre corps interprète le monde. Les animaux ont-ils une âme ? Est-ce que le monde végétal sent ? Le paysage est un endroit accueillant, fait à notre mesure. Quel type de plaisir procure-t-il ? Sous l’influence de Burke et du sublime, devient-il démesuré ? Mélancolique ? En contrepartie quel est le rôle de notre corps dans l’appréhension du monde ? Dans La promenade du sceptique, Diderot parle de ces mauvais plaisants qui doutant de tout doute encore de l’existence du monde, de leur propre corps et de ses impressions. Or il faut un consensus perceptuel pour apprécier un paysage. Il faut le rapporter à un vécu. Mais alors qu’est-ce qu’un corps ? Que révèle-t-il de nos habitudes de vie, de nos penchants, de nos valeurs ? L’heure est à l’anatomie qui est centrale à la représentation académique des corps. Que dire de l’expressivité des visages ? Et ce dernier appartient-il au corps ou au masque, au vêtement… Un visage est-il nu ? La nudité est-elle un effet de sauvagerie, ou un refus de pantomime (Diderot du Neveu de Rameau). Voici quelques unes des idées que nous explorerons dans ce séminaire.

French 9105B Philologie appliquée: deux manuscrits rouennais de la Renaissance
Dr. Mario Longtin

Cours offert au semestre d'hiver (à distance)
Plage horaire: Les mardis de 9h30  à 12h30

Ce cours a pour but d’initier les étudiants et les étudiantes au travail philologique et à l’édition critique de documents anciens. Nous nous servirons dans notre étude de deux manuscrits numérisés qui se trouvent sur plateforme web de la Bibliothèque nationale de France : Gallica. Mieux connu sous le nom de « recueil du puy de Rouen » ou « recueil des palinods », notre premier manuscrit de travail conserve des centaines de poèmes liés à la vie artistique rouennaise à la Renaissance ; il porte la cote BnF fr. 19184. Notre second manuscrit à l’étude, se trouve lui aussi à la Bibliothèque nationale de France : il porte la cote BnF 24341. Ce dernier manuscrit, anciennement connu sous le nom de manuscrit La Vallière, du nom de son dernier possesseur, répond maintenant au nom de « recueil de théâtre de Rouen ». Nous connaissons le copiste de ces deux sommes, il s’agit d’un certain Jehan LeHucher. Nous nous proposons donc d’éditer avec les étudiants des pièces du recueil des palinods (BnF fr. 19184) afin de mieux comprendre les méthodes qui président à l’édition critique d’un texte ancien. Nous voudrions également familiariser les étudiants avec la recherche consacrée à des objets littéraires produits à l’extérieur des cercles parisiens. Nous nous attacherons à dresser le portrait de la spécificité normande à la Renaissance et bien sûr à la production du Puy de Rouen.

Autres aspects abordés seront la versification : du rondeau, de la balade et bien sûr du grand chant royal.

 

French 9251B Les écritures francophones et la question de l’« Anthropocène »
Dr. Laté Lawson-Hellu

Cours offert au semestre d'hiver (à distance)
Plage horaire: Les vendredis de 9h30 à 12h30 

Ce séminaire, qui se propose de réfléchir sur l’état actuel de la question de l’Anthropocène, telle que subsumée par celle popularisée des « changements climatiques », vise à articuler le discours des écritures francophones sur la crise de cet âge ou époque plus que géologique qui interpelle l’ensemble des acteurs de l’histoire de la modernité. Une grande partie du séminaire sera consacrée à la discussion des perceptions épistémologiques du principe ou du paradigme de l’Anthropocène ainsi que les modalités herméneutiques de son appréhension (écocritique, écopoétique, écolinguistique, géocritique, postcritique, théorie du care, perspective postcoloniale) dans les productions littéraires francophones, notamment à travers le genre romanesque. Cette discussion sera complétée par une lecture d’œuvres illustratives prises aux diverses phases et couvertures géographiques des écritures francophones dites « du Sud ». La propre question épistémologique de la modernité est au cœur des préoccupations du séminaire, ainsi que le rapport critique des écritures francophones à cette modernité.

 


Note: Il n'y a pas de cours en linguistique française offerts en 2020-2021.