University College building

Cours des cycles supérieurs 2011-2012

(A) = cours offert à l'automne (de septembre à décembre)

(B) = cours offert en hiver  (de janvier à avril)

(Y) = Demi-cours offert pendant 8 mois au lieu de 4 mois.

(L) = cours offert en été (de mai à la mi-juin)


Téléchargez l'horaire des cours supérieurs en format PDF (Automne 2011)

Téléchargez l'horaire des cours supérieurs en format PDF (Hiver 2012)


LITTÉRATURE

FR9065Y - Théories et pratiques de la lecture littéraire - Dr. Servanne Woodward
Les mercredis de  13:30hrs à 15:30hrs au local UC138A

*Cours obligatoire pour le programme de la maîtrise en littérature seulement*

Plan de cours
Cette réflexion existe de longue date (depuis toujours) mais il est un temps fort dans les années 1960, 1970 qui informent la pratique de la critique littéraire d’aujourd’hui, et se trouve bien souvent souvent désavouée. Ce secret (cette mise au secret) se double d’une chute de la publication de théorie critique (et surtout de la critique de la critique—la métacritique) au point que les collections de librairies publient encore quelques titres, mais fort peu. Ce non-dit doit être reconnu, parce qu’il reste à l’esprit des professionnels, pire, il est enseigné sans référence aux textes fondateurs que nous mettons en lumière ici.

FR9018Y (co-numéroté avec LINGUIST 9500Y) -Cours de rédaction professionnelle- Dr. Jacques Lamarche
Les lundis de 14:30hrs à 16:30hrs au local UC138A
*Séminaire obligatoire en anglais offert qu'aux étudiants en linguistique de la deuxième année du doctorat seulement*
*Description à venir...*

FR9018Y Cours de rédaction professionnelle - Dr. Daniel Vaillancourt
Les mardis de 16:30hrs à 18:30hrs au local UC138A
 
*Ce cours est obligatoire pour les étudiant.e.s en deuxième année du programme doctoral en littérature seulement.
Note: les séances consacrées, en septembre et en octobre, à la préparation des demandes de bourse sont obligatoires pour les étudiant.e.s de maîtrise et les autres étudiant.e.s de doctorat.

Plan de cours
Objectifs du cours : 1. Aider les étudiant.e.s de maîtrise et de PhD à préparer leurs demandes de bourse ; 2. Donner un encadrement aux étudiant.e.s en deuxième année de PhD qui préparent leurs examens récapitulatifs et leur projet de thèse, pour que ces éléments requis du programme soient complétés avant la fin de la deuxième année d'inscription ; 3. Aider à la formation « professionnelle » des étudiant.e.s, au moyen de séminaires sur les différentes manières de préparer une communication de colloque, un CV, lettre de présentation, etc.

FR9302A « Enfin seul » : monologues dramatique des XVe et XVIe siècles- Dr. Mario Longtin
Les lundis de 14:00hrs à 17:00hrs au local  UC317  

Plan de cours
Le présent cours a pour objectif une meilleure compréhension de ce que pourrait constituer une parole dramatique au Moyen Âge et à la Renaissance. Pour y parvenir nous avons élu d’étudier ce qui constitue, en quelque sorte, le degré zéro de l’écriture théâtrale : le monologue. Nous nous intéresserons aux formes que peuvent prendre le monologue, aux thèmes qu’il véhicule, mais surtout, nous nous pencherons sur les moyens déployés par le dramaturge, et ultimement par le comédien, afin de créer une multitude de présences dramatiques, une pluralité de voix. Nous veillerons à traquer l’inscription de la « dramaticité » dans les textes monologués des XVe et XVIe siècles, en essayant de définir plus avant ce que l’on entend qu’on traite tel ou tel passage de dramatique ou de théâtral. C’est véritablement l’aspect pratique de l’exercice théâtral qui nous retiendra ici. Notre séminaire se veut une entreprise de mise en lecture de textes peu fréquentés, pour ne pas dire complètement oubliés ; il vise à remettre en question l’idée selon laquelle l’essence du théâtre resterait la même à toutes les époques. Les productions dramatiques du Moyen Âge et de la Renaissance seraient alors de piètre qualité car elles ne respecteraient aucun de nos modèles admis. Une pareille vision de l’activité théâtrale à travers les âges explique pourquoi la meilleure part de la production des XVe et XVe siècles est rarement étudiée, encore moins jouée. Nous nous inscrivons en faux contre une telle approche, et nous aurons à cœur le respect des auteurs anciens que nous aborderons, car ils sont les représentants d’une longue et subtile tradition théâtrale qui nous est, à toute fin pratique, inconnue. Nous ne nous élèverons donc pas en juge de la qualité dans ce séminaire, mais pratiquerons les écrits de nos devanciers comme on va à l’école suivre les leçons du maître.

FR9251A Principe éthologique et discours colonial dans les écritures francophones -Dr. Laté Lawson-Hellu
Les jeudis de 10:30hrs à 13:30 au local UC317

Plan de cours 
Si le principe éthologique peut se définir comme l’étude du comportement des animaux à l’état naturel, il a pu servir aussi de base épistémique pour le fait colonial, ne serait-ce que dans le cadre du darwinisme. La pertinence du discours colonial en tant que concrétion discursive, et donc idéologique, pour l’intelligibilité des faits de culture hérités de l’histoire coloniale telles que les écritures francophones, intègre également celle du principe éthologique. Il s’agira, dans le séminaire, d’étudier les modalités d’intégration de ce principe dans des exemples tirés du corpus littéraire francophone.

FR9353A -Trois « prisons » de la Renaissance. Marguerite de Navarre, Clément Marot et Etienne Dolet- Dr. John Nassichuk
Les lundis de 10:30hrs à13:30hrs au local UC138A

Plan de cours

Ce séminaire de recherche étudiera l’imaginaire carcéral, c’est-à-dire l’image de la prison et l’emploi de ce motif, dans la littérature française de la première moitié du seizième siècle. Son objet central sera l’examen détaillé du poème en trois livres intitulé Les Prisons, qui constitue l’une des pièces capitales de l’œuvre de la reine Marguerite de Navarre. A la suite de cette analyse, nous examinerons également deux « prisons » littéraires de contemporains (et connaissances) de Marguerite, notamment le célèbre Enfer que composa Clément Marot lorsqu’il fut retenu au prison du Châtelet à Paris au printemps de 1526, et le Second Enfer rédigé par l’humaniste controversé Etienne Dolet, incarcéré au Château Narbonnais de Toulouse après des harangues universitaires prononcées dans cette ville en 1533.

Ces analyses de trois textes contemporains seront préparées, pendant les trois premières séances du séminaire, par un survol des sources et antécédents importants, dont les divers éléments construisent la tradition hybride et complexe de la poétique carcérale. Nous visiterons ainsi une sélection de textes Antiques (Boèce, La consolation de la Philosophie ; Platon, Criton ; Horace ; les Elégiaques), Italiens (Dante, Inferno ; Pétrarque) et Français médiévaux (Froissart, Les prisons de l’amour ; Villon, Charles d’Orléans) afin de bien mettre en place les fondements qui serviront d’outils à Marguerite de Navarre, à Marot et à Dolet dans leurs élaborations, souvent inventives, du motif de la prison.

Le séminaire peut très bien se concevoir comme une introduction à la littérature de la Renaissance en France. Aucune connaissance spécialisée préalable, ni du corpus, ni du contexte, n’est exigée.

FR9067B - La Sémiologie du fait littéraire - Dr. Daniel Vaillancourt
Les mercredis de 15:30hrs à 18:30hrs au local UC138A

*Séminaire obligatoire offert aux étudiants.es de la première année du doctorat en littérature seulement*

Plan de cours
Les objectifs de ce séminaire sont 1) de familiariser l’étudiant avec les grands principes de l’analyse textuelle en utilisant les outils de la sémiologie du discours (singe linguistique; énonciation; schéma actantiel; sémantique et pragmatique; dialogisme) et de la poétique (question des genres, procédés et processus du discours, figures rhétorique, structure argumentative), de la narratologie (théories du récit, modalités de la narration); 2) de passer en revue un certain nombre de théories littéraires (sociocritique, herméneutique, théories de la réception). Deux champs thématiques seront privilégiés : a) Langage et littérature b)Lecture et texte. Il s’agira de prendre en considération les aspects langagiers du discours littéraire en réfléchissant sur les phénomènes sémiologiques qui constituent le matériau du fait littéraire. Le deuxième champ traite des différentes théories de la lecture qui forment le noyau des études littéraires. Partant des approches communicationnelles (Prince, Eco) vers les approches herméneutiques (Iser, Jauss), cette section du séminaire sera un survol d’une approche pragmatique et de la prise en charge du rôle du lecteur dans l’analyse des discours.

L’objectif général du cours est, en observant des pratiques et des études littéraires, de réfléchir sur un certain nombre de grandes questions qui se posent quand on aborde l’objet littéraire : comment construire un corpus? Par où commencer l’analyse d’un discours? Quelle est l’approche la plus « valide » pour aborder une problématique? Quel est le statut du sujet lisant dans la fabrication d’une preuve? Comment appuyer sa démarche par un champ théorique donné? En quoi les études littéraires s’associent aux sciences humaines ou au champ philosophique? Etc.

FR9212B Le « roman fictif » au Québec - Dr. Marilyn Randall
Les vendredis de 11:00hrs à 14:00hrs au local UC138A

Plan de cours

Ce cours propose l’étude au sein du corpus québécois d’un phénomène important dans le roman mondial du XXème siècle: les entorses à la logique narrative et, conséquemment, au monde fictif, double distorsion qui déstabilise l’expérience de lecture. Il s’agit de romans où, comme dans le « roman dans le roman » classique, il existe deux niveaux narratifs, l’un donné pour « réel » et l’autre pour « fictif » à l’intérieur de la fiction. Pourtant, dans les romans à l’étude, une transgression de la distinction entre les deux mondes fictifs produit leur imbrication impossible de sorte que c’est en fin de compte le lecteur réel qui s’avère pris dans les fils d’une intrigue dont il ne peut se dépêtrer. 
Dans le sillon de l’étude d’André Belleau sur le « romancier fictif », le cours porte sur le « roman fictif » : le personnage de l’écrivain ne se donne pas seulement à l’activité de l’écriture, mais à celle d’écrire le roman même que nous lisons dont il devient ensuite le lecteur. Ses multiples rôles et activités s’avèrent problématiques à l’intérieur de la fiction et posent ensuite des obstacles pour le lecteur réel. Par l’enchevêtrement des mondes fictifs et réels tels que posés à l’intérieur de la fiction, ces « romans fictifs » suscitent la mise en question des présupposés littéraires et lectoraux au sujet de la fiction et son fonctionnement. Les outils d’analyse provenant des champs de la narratologies, de la pragmatique littéraire et des théories de la lecture seront mises à contribution dans l’étude de la problématique.

Bibliographie romanesque provisoire :
Le roman et son double : Prochain épisode.
Le roman dans le roman : La Maison Trestler
Le roman hypothétique : La Québécoite
Le roman impossible : Le sexe des étoiles;  La petite fille qui aimait trop les allumettes
Le roman énigme : Trou de mémoire; Hier
Le roman dérivé : le Désert mauve;  le Double suspect

FR9455B Stendhal et Sade - Dr. Alain Goldschläger
Les lundis de 15:30hrs à 18:30hrs au local UC317

plan de cours
Stendhal ce géant de la littérature française reste souvent à part dans les études littéraires car son écriture dissimule souvent l'innovation stylistique et masque la parole révolutionnaire. En ce sens, il se montre l'héritier de Sade dont on trouve la trace dans de nombreux aspects de son oeuvre. Stendhal affiche même subrepticement sa filiation. Il reprend les théories du Divin Marquis et les introduit indirectement dans les motivations et actions de ses personnages. Ce n'est pas sans raison que ses oeuvres furent placées à l'Index,  car les renvois thématiques sont marquants et récurrents. Ainsi, Sade fut le premier auteur à prendre pour personnage actif et central, une femme. Stendhal introduira la même situation narrative dans Les Chroniques italiennes, exemple unique au XIXe siècle.  Nous voudrions soutenir la comparaison en explorant les théories esthétiques et politiques des deux auteurs.
Textes de base
-Le Rouge et le noir
-Les Chroniques italiennes
-Philosophie dans un boudoir 
-Justine    

FR9415B Parcours libertin, de Montaigne à Diderot -Dr. Jean Leclerc
Les lundis de 11:00hrs à 14:00hrs au local UC138A
Plan de cours

De Montaigne à Diderot, de nombreux penseurs français se sont interrogés sur la religion, les croyances, la nature, les mœurs et la politique en dehors des cadres proposés par les dogmes de l’Église ou de l’État monarchique. Ces hommes ont douté, ils ont remis en question, ont proposé des solutions nouvelles, voire ils se sont rebellés contre l’ordre établi par leurs écrits et leurs actions. Le mouvement libertin en France est complexe, multiforme et difficile à saisir, mais incontournable, larvé dans les œuvres de plusieurs grands auteurs comme Cyrano de Bergerac, Molière et La Fontaine, de plusieurs penseurs comme Descartes, Fontenelle et Bayle. Ce séminaire propose ainsi un parcours à travers le corpus libertin pour permettre à l’étudiant de se familiariser avec ce mouvement et lui permettre d’envisager les enjeux libertins dans des textes variés.

FR9503B Échanges, interférences, migrations -Dr. Anthony Purdy
Les jeudis de 15:30hrs à 18:30hrs au local UC138A
Plan de cours

Ce cours se propose d’étudier quelques-uns des multiples échanges, interférences et migrations (de concepts, de métaphores, de thèmes, de techniques) se produisant entre textes littéraires et pratiques artistiques et culturelles tant au XIXe siècle qu’au XXe. Une structure modulaire permettra aux étudiants de participer à l’organisation du cours et de définir leur propre champ de recherche pour le travail final. Les modules du cours porteront sur des problématiques issues de contextes historiques spécifiques.

Les modules pourraient comprendre, à titre d’exemple : l’ekphrasis décadente (Huysmans et Moreau) ; le japonisme (Van Gogh et Loti) ; le primitivisme (Gauguin et Loti) ; l’avant-garde historique, théories et pratiques (Apollinaire, Cendrars, Tzara) ; le musée et la ruine de la représentation (Duchamp, Magritte, Broodthaers) ; le désœuvrement (Blanchot) ; les surréalistes devant la photographie ; la ville situationniste ; le détournement ; l’archive (Boltanski et Perec).

LINGUISTIQUE

FR9800A Sociolinguistics: Language Variation and Change - Dr. Jeff Tennant
Les lundis de 13:30hrs à 16:30hrs au local UC138A

Plan de cours
This course offers students the opportunity to explore foundational research as well as some of the most recent work on language and society, with a particular focus on the theory, methodology and findings of sociolinguistic research on language variation and change.
Students will carry out an empirical analysis of a set of language data as part of their course project, or do a critical survey of the literature to argue a position on a given sociolinguistic topic. Through bibliographic research and a class presentation, they will progress incrementally in their research on their chosen topic throughout the course.
While some “classic” work in sociolinguistics will be read and reviewed, a significant proportion of our effort in the course will be devoted to studying some of the most recent research in the field, published in the most prominent journals.
The language of instruction will be English but students have the option of submitting written work in English, French or Spanish

FR9614A (co-numéroté avec FR 4880A) Méthodes du terrain- Dr. Ileana Paul
Les mercredis de 14:30hrs à 17:30hrs au local UC317

Plan de cours
Les buts de ce cours sont les suivants: (1) appliquer ce que vous avez déjà appris dans vos cours de linguistique à la collecte et à l’analyse des données d’une langue que vous ne connaissez pas; (2) apprendre à réévaluer vos données et votre analyse au fur et à mesure; (3) apprendre à gérer et à organiser les données linguistiques dans une base de données et sur papier. Pour réaliser ces buts, nous allons travailler avec une locutrice native (un locuteur natif) d’une langue inconnue des étudiant.e.s. Nous allons utiliser un logiciel pour la base de données et un enregistreur numérique pour l’enregistrement des données.

FR9692A - Syntaxe et Sémantique des Adjectifs - Dr. Jacques Lamarche
Les jeudis de 11:00hrs à 14:00hrs au local UC138A 

Plan de cours
Ce cours vise à introduire les étudiant.e.s aux grandes questions relatives à la syntaxe et la sémantique des adjectifs en français et en anglais. Les étudiant.e.s seront amené.e.s à mettre en lumière la relation entre l’interprétation des adjectifs et les différentes positions qu’ils peuvent occuper dans la phrase. Ils chercheront à déterminer s’il est possible de concevoir une typologie des adjectifs qui puissent rendre compte de tous les faits observés, ou si ces faits demandent une séparation de la notion de position adjectivale par rapport à celle de classe de mots à proprement parler. La discussion empirique servir de tremplin pour introduire différentes analyses proposées dans la littérature générativiste pour les adjectifs en français et en anglais. 

FR9753B Phonologie segmentale - Dr. François Poiré
Les jeudis de 10:30hrs à 13:30hrs au local UC138A
(cours obligatoire pour les programmes en linguistique)
Plan de cours

Ce cours concerne principalement la phonologie segmentale. Après une brève révision de la phonologie linéaire, nous aborderons les notions de règles et de représentations, d'alternances et de dérivations, ainsi que la phonologie lexicale et la géométrie des traits. La dernière partie du cours introduira la notion de syllabe et son importance dans la description des phénomènes phonologiques.

FR9700B Syntaxe- Dr. Ileana Paul
Les mardis de 11:30hrs à 14:30hrs au local UC138A
(cours obligatoire pour les programmes en linguistique)

Plan de cours
Le principal objectif de ce cours est de familiariser les étudiant.e.s avec la théorie syntaxique récente et son développement. Nous considérons en particulier le processus d'incorporation nominale : la combinaison d’un nom et un verbe. Les données étudiées viendront de plusieurs langues et nous comparerons différentes approches et analyses.

 À la fin du cours, l’étudiant.e devrait

·       se sentir à l’aise à lire des articles sur la syntaxe

·       pouvoir appliquer les analyses théoriques aux données

·       pouvoir critiquer des articles de recherche

·       se sentir à l’aise à faire la recherche originale

·       pouvoir communiquer les résultats de ses recherches (sous forme de résumés, notules, et exposés oraux)

Welcome to the Department of French Studies Website!