Choix de cours 2014-15

Les cours du 1er semestre débutent dans la semaine du 8 septembre 2014
Les cours du 2e semestre débutent dans la semaine du 5 janvier 2015

Les candidat-e-s à la maîtrise choisissent l'une des trois options suivantes:

a) *huit cours à 0.5 crédits (ou équivalent) sans thèse ni mémoire;
b) cinq cours à 0.5 crédits (ou équivalent), plus le cours "FR9018y" ou "FR9019Y" (réussite/échec) et un mémoire (40 à 60 pages);
c) quatre cours à 0.5 crédits (ou équivalent), plus le cours "FR9018Y" ou "FR9019Y" (réussite/échec) plus une thèse (80 à 100 pages).
L'option b) est le parcours normal du programme. Le Directeur des études supérieures doit approuver les options a) et c).
-Les étudiant.e.s de maîtrise sont tenu.e.s de déclarer leur choix d'option au plus tard à la fin du premier semestre. Tout changement en ce qui concerne ce choix doit être approuvé par le Directeur des études supérieures.
-Pour les étudiant.e.s en littérature; le cours de théorie littéraire "FR9065Y" est obligatoire.
-Pour les étudiant.e.s en linguistique; le cours "FR9019Y", le cours de syntaxe et le cours de phonologie sont obligatoires dans toutes les options.
-* Dans l'option a); le cours de théorie littéraire "FR9065Y" est admissible mais le cours "FR9018Y" ne l'est pas.

Choix de cours au Doctorat:

Le programme de doctorat comprend six cours dont cinq qui sont suivis lors de la première année d’études et un cours de (FR9018Y) suivi lors de la deuxième année d’études. Il est obligatoire pour les étudiants.es en littérature de choisir le cours théorique FR9050A.

Légende des suffixes des cours:

(A) = Cours à 0.5 crédit offert à l'automne(de septembre à décembre)
(B) = Cours à 0.5 crédit offert en hiver (de janvier à avril)
(Y) = Cours à 0.5 crédit offert aux deux semaines pendant 8 mois au lieu de 4 mois (de septembre à avril).
(L) = Cours à 0.5 crédit offert en été (de mai à la mi-juin)

  • Cours de littérature

  • Cours de linguistique

FR9018Y/FR4600E:Méthodes de recherche: projet de recherche et professionnalisation*
Professeure: Dr. Karin Schwerdtner
Offert les lundis au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09
Les étudiants à la maîtrise ont le cours de 16h30 à 18h30 et les étudiants au doctorat commencent à 17h30 jusqu'à 19h30.

*Ce cours est obligatoire pour les étudiant.e.s en deuxième année du programme doctoral et pour les étudiants.es à la Maîtrise qui préparent une thèse ou un mémoire. Note: les séances consacrées, en septembre et en octobre, à la préparation des demandes de bourse sont obligatoires pour les étudiant.e.s de maîtrise et les autres étudiant.e.s de doctorat. Ce cours est en partie combiné avec CL9503 et il y aura une partie donnée en anglais.
Objectifs du cours :
-Aider les étudiant.e.s de maîtrise et de PhD à préparer leurs demandes de bourse
-Donner un encadrement aux étudiant.e.s en deuxième année de PhD qui préparent leurs examens récapitulatifs et leur projet de thèse, pour que ces éléments requis du programme soient complétés avant la fin de la deuxième année d'inscription
-Aider à la formation « professionnelle » des étudiant.e.s, au moyen de séminaires sur les différentes manières de préparer une communication de colloque, un CV, lettre de présentation, etc.

FR9065Y: Cours théorique (niveau maîtrise)
Professeur: Dr. Laté Lawson-Hellu
Ce cours débute le 10 septembre 2014.
Offert les mercredis de 14h30 à 16h30 au bâtiment "Arts and Humanities"  local 2R 09

Dans la problématique de l’analyse de texte au cœur des études littéraires, la question de la théorie littéraire dérange. Qu’en est-il en réalité ? Dans quelle mesure la théorie littéraire, en tant que métadiscours, mais en même temps cadre « méthodique » d’appréhension du fait littéraire, demeure-t-elle la pierre angulaire des études supérieures en lettres ? Le but de ce séminaire de méthodologie est de favoriser la réflexion sur une telle question de la théorie, et de permettre d’approfondir la connaissance des principales approches en théorie littéraire. Au terme du séminaire, les participants et les participantes devraient être en mesure de déterminer la pertinence d’une approche par rapport à une autre dans la lecture « critique » d’un corpus littéraire donné.Bibliographie:EAGLETON, Terry, Critique et théorie littéraires, Paris, P.U.F., 1994.DUCHET, Claude et Stéphane VACHON, La Recherche littéraire, Montréal, XYZ, 1993.MOURA, Jean-Marc, Littératures francophones et théorie postcoloniale, Paris, P.U.F., 1999.

FR9255A: Quelle francophonie ?
Professeure: Dr. Servanne Woodward
Offert les lundis de 12h30 à 15h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

La Francophonie a plusieurs visages et elle entre en concurrence avec la francité ou les francophonies, voire la littérature hémisphérique et les « littératures monde », d'après le modèle anglophone de « world littérature ». Les sommets de la francophonie ont lieu annuellement avec les Nations Unies, proposant un programme politique et économique d'entraide entre les pays, ce qui promeut non seulement le rayonnement de la langue française, ou beaucoup plus modestement les liens qui se voudraient privilégies entre la France et ses ex-colonies, mais de véritables promotions d'auteurs ayant bénéficié de programmes de publication très tangibles, tels Sony Labou Tansi qui fut lancé par Senghor et les festivals de francofffonie (3 f) de Giscard d'Estaing, alors Président de la République Française. Ces initiatives sont accusées d'être post-coloniales, ou à peine « post », la francophonie étant accusée de prolonger le régime de la colonie, ou bien maintenant l'hégémonie au détriment des langues autochtones--cependant, un des volets de la francophonie UN est de maintenir l'existence des langues en danger d'extinction, langues donc tout à fait étrangères au français. Par ailleurs, et plus justement, la francophonie d'influence française est accusée d'être essentiellement un club anti-US. La francophonie vue de Belgique a nécessairement un autre cadre de référence dans un pays aux multiples langues officielles, tel le Canada. Mais la Belgique a dû lâcher ses colonies où le Canada a réussi sa colonisation et s'est implanté en « deux solitudes » opposant les anglophones canadiens aux francophones canadiens au long d'un mariage parfois houleux—les canadiens se disant les « nègres blancs » du continent Nord-Américain. La francophonie vue du Québec n'a pas la même immigration francophone que la France, ni le même rapport à l'immigration, ni le même rapport aux Etats-Unis avec lesquels en 2010 elle concluait 99% de ses exports. En dehors de cette francophonie gouvernementale variable (qui a tout de même un impact sur les prix littéraires et les destinées de publication) chaque pays offre des voies d'accès différenciées aux maisons de publication et une logique sociale et des moments (élans) politiques qui jouent sur les théories de la francophonie—et vice versa puisque les instances gouvernementales ont aussi tendance à s'informer auprès des universités. En attendant, les auteurs cultivent diverses stratégies pour accéder à ce qui se nomme parfois une « République des lettres », havre et communauté porteuse pour les auteurs cosmopolites de quelque langue qu'il soit.


Senghor: Textes choisis sur la Négritude;
Fanon: extraits
Memmi: extraits
E. Glissant, sur la Créolite et l'écriture « Tout Monde »
Le Monde 2007 Le Manifeste sur l'écriture Monde

Calixte Beyala, Femme Nue, femme noire (2003) en réponse à Senghor.
Henri Lopes, Le Pleurer-Rire (1982)
Dany Laferrière, Je suis un écrivain Japonais (2010)

Deux travaux: 8 pages (30%) et un expose de ces huit pages en classe (20%) sur un aspect théorique de la francophonie; 12 pages sur Beyala, Lopes, ou Laferrière, ou un autre auteur de la « francophonie » --a définir-- de votre choix (60%)

FR9554A: Le désordre dans/de la littérature contemporaine
Professeure: Dr. Karin Schwerdtner
Offert les mardis de 9h30 à 12h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09


L’histoire sociale s’est abondamment attachée à décrire les « désordres » du passé pour ainsi dire : les conflits, disputes et violences à grande (parfois à petite) échelle. De même, la littérature française s’est longtemps intéressée à l’exploration des différentes formes d’atteinte à l’ordre public. Qu’en est-il des écrits d’auteurs contemporains en France ? Comment la littérature récente traite-t-elle de la question du désordre social ? Quelles en sont les modalités de représentation et d’écriture dans les écrits contemporains ? Dans ce séminaire, il s’agira d’interroger les façons dont le désordre se manifeste et/ou est évoqué dans des œuvres de divers auteurs : Ernaux, Echenoz, Mauvignier, Modiano, Sebbar.

Ce séminaire s’organisera à partir, d’une part, d’un examen de travaux d’histoire sociale et de théorie littéraire sur la notion du désordre et, d’autre part, de l’étude d’un corpus d’œuvres choisies. Nous examinerons l’hypothèse selon laquelle tout un pan de la littérature contemporaine, soucieux de dire le monde, permet d’en « lire le désordre ».

Objectifs
Le séminaire vise surtout à favoriser l’étude des œuvres du corpus ainsi que l’intégration des concepts, théories et outils proposés et leur mise en œuvre personnelle par l’étudiant.  La dissertation, portant sur au moins une œuvre du corpus, représente le travail majeur dans le cadre de ce séminaire. Elle est le fruit d’un travail original et doit présenter une argumentation cohérente et structurée dans le cadre de la problématique du cours.

Œuvres à l’étude (par ordre alphabétique) (disponibles à la libraire universitaire)
Ernaux, Annie, La honte, Paris, Gallimard, 1997.
Echenoz, Jean, 14, Paris, Minuit, 2012.
Mauvignier, Laurent, Ce que j’appelle oubli, Paris, Minuit, 2011.  
Modiano, Patrick, Fleurs de ruine, Paris, Seuil [1991].  
Sebbar, Leïla, La Seine était rouge, Paris, Thierry Magnier, [1999].

Ouvrages de référence (sélection)
De Certeau, Michel, L’invention du quotidien. Arts de faire. Tome 1.
Farge, Arlette, Des lieux pour l’histoire, Paris, Seuil, 1997.
Farge, Arlette, « Suspect d’excitation dangereuse »,  Le genre humain, n° 15, 1987.
Farge, Arlette, et Michel Foucault, Le Désordre des familles, Gallimard/Julliard, 1982.
Foucault, Michel, L’ordre du discours, Paris, Gallimard, 1971.
Ricœur, Paul, Temps et récit. 1. L'intrigue et le récit historique (1983), Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Essais», 1991.
Viart, Dominique et Bruno Vercier, La Littérature française au présent. Héritage, modernité, mutations, Paris, Bordas, 2005.

FR9050A Séminaire de méthodologie et de théorie littéraire (offert aux doctorants seulement)
Professeur: Dr. Daniel Vaillancourt
Offert les jeudis de 10h30 à 13h30 au University College local 288
plan de cours

Les  objectifs de ce séminaire sont 1) de familiariser l’étudiant avec les grands principes de l’analyse textuelle  en utilisant les outils de la sémiologie du discours (signe linguistique; énonciation; schéma actantiel; sémantique et pragmatique; dialogisme) et de la poétique (question des genres, procédés et processus du discours, figures rhétorique, structure argumentative), de la narratologie (théories du récit, modalités de la narration); 2) de passer en revue un certain nombre de théories littéraires (sociocritique, herméneutique, théories de la réception).  Le séminaire sera organiser en fonction des grandes actions opérées dans le champ de l’interprétation littéraire (écrire, lire, raconter, orner, convaincre, décrire) qui se rattachent toutes à des problèmes différents (la question de l’auteur; les théories de la lecture; la fabrique de la narration; la rhétorique des figures et de l’argumentation, la description formelle d’un texte).
L’objectif général du cours est, en observant des pratiques et des études littéraires, de réfléchir sur un certain nombre de grandes questions qui se posent quand on aborde l’objet littéraire : comment construire un corpus?  Par où commencer l’analyse d’un discours?  Quelle est l’approche la plus « valide » pour aborder une problématique?  Quel est le statut du sujet lisant dans la fabrication d’une preuve?  Comment appuyer sa démarche par un champ théorique donné?  En quoi les études littéraires s’associent aux sciences humaines ou au champ philosophique? Etc.

FR9506B: Penser le désir 'queer' du dix-neuvième siècle au présent
Professeure: Dr. Chris Roulston
Offert les jeudis de 9h30 à 12h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

Plan de cours

Ce cours analysera comment le désir 'queer' féminin se pense dans la littérature française du dix-neuvième siècle aux années 1970. Au cours du dix-neuvième siècle, ce désir sert de limite conceptuelle qui permet la mise en question de l'ordre hétérosexuel bourgeois. Chez Balzac, Gautier, Baudelaire et Belot, le désir queer entre femmes marque une révolte contre les normes bourgeoises--normes sociales et culturelles autant que sexuelles--sans pour autant les déstabiliser. A la fin du dix-neuvième siècle, avec l'avènement de la psychanalyse et de la sexologie, la notion de perversité sexuelle se concrétise en forme d'identité pathologique. Bien que contrôlée par le discours médical, cette identité permettra néanmoins une prise de parole par les auteurs femmes autour du désir queer féminin. Chez Colette, Mahyère et Wittig, nous pourrons tracer un nouvel enjeu politique qui repensera l'esthétique de la décadence. Ce cours posera la question du rapport entre ces deux manifestations du désir queer entre femmes; y 'a-t-il continuation ou rupture? En quoi le désir queer nous permet-il de repenser le rapport entre l'esthétique et la politique? La lecture des romans sera accompagnée de textes sur la théorie queer française et anglophone.

Textes
Diderot, La religieuse [extraits] (1796)
Balzac, La fille aux yeux d'or (1835)
Gautier, Mademoiselle de Maupin [extraits] (1835)
Baudelaire, "Femmes damnées" (1857)
Belot, Mlle Giraud, ma femme (1870)
Colette, Claudine en ménage (1902)
Mahyère, Je jure de m'éblouir (1958)
Wittig, Le corps lesbien (1970)


**FR9575B: Albert Camus : l’homme de lettre, l’essayiste, et  le penseur engagé
Professeur: Dr. Alain Goldschläger
Offert les mardis de 11h30 à 14h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

** Ce cours fait aussi parti du curriculum au programme collaboratif "Transitional Justice". Pour en savoir davantage, veuillez consulter ce lien.

Nous voudrions actualiser l’image d’Albert Camus qui fut le maître penseur d’une génération. Nous envisagerons son œuvre sous l’aspect littéraire mais nous nous pencherons sur la réflexion sociale, morale et éthique sur laquelle  certains ouvrages  se concentrent. Nous considèrerons aussi l’engagement politique dont la résonnance se retrouve aujourd’hui. Il développe un humanisme moderne basé sur une acceptation de l’absurde comme concept fondateur d’une action humaine et sociale. Ses romans et ses essais approfondissent et illustrent sa pensée qui continue à trouver des échos auprès des penseurs sociaux actuels en France.

Textes :
Littérature :  L’Étranger   et  La Chute
Essais : L’Homme révolté, Le Mythe de Sisyphe,  L’Été, et L’Exil et le Royaume
Ouvrages à portée sociale : Discours de Suède.


(top)

FR9019Y Cours de Méthodologie (Obligatoire pour la maîtrise et 2eme année de doctorat en linguistique)  
Professeur: Dr. David Heap
Offert les lundis de 16h30 à 18h30 au local University College 288

*Ce cours est obligatoire pour les étudiant.e.s en deuxième année du programme doctoral et pour les étudiants.es à la Maîtrise qui préparent une thèse ou un mémoire. Note: les séances consacrées, en septembre et en octobre, à la préparation des demandes de bourse sont obligatoires pour les étudiant.e.s de maîtrise et les autres étudiant.e.s de doctorat.

Objectifs du cours :
-Aider les étudiant.e.s de maîtrise et de PhD à préparer leurs demandes de bourse
-Donner un encadrement aux étudiant.e.s en deuxième année de PhD qui préparent leurs examens récapitulatifs et leur projet de thèse, pour que ces éléments requis du programme soient complétés avant la fin de la deuxième année d'inscription
-Aider à la formation « professionnelle » des étudiant.e.s, au moyen de séminaires sur les différentes manières de préparer une communication de colloque, un CV, lettre de présentation, etc.

FR9700A Syntaxe
Professeure: Dr. Ileana Paul
Offert les jeudis de 9h00 à 12h00 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

Le principal objectif de ce cours est de permettre aux étudiant.e.s d’approfondir leurs connaissances en syntaxe. On s’intéressera aux questions suivantes, entre autres : la structure de la phrase, les transformations (le passif, la formation des questions, la montée), le liage, les clitiques.

À la fin du cours, l’étudiant.e devrait:

-se sentir à l’aise à lire des articles sur la syntaxe;
-pouvoir appliquer les analyses théoriques aux données;
-pouvoir critiquer des articles de recherche;
-se sentir à l’aise à faire la recherche originale;
-pouvoir communiquer les résultats de ses recherches (sous forme de résumés, de notules, et d'exposés oraux.

FR9614A/FR4881F- Méthodes du terrain
Professeure: Dr. Ileana Paul
Offert les mardis de 11h30 à 12h30  et les mercredis de 10h30 à 12h30 au local University College 288

Les buts de ce cours sont les suivants: (1) appliquer ce que vous avez déjà appris dans vos cours de linguistique à la collecte et à l’analyse des données d’une langue que vous ne connaissez pas; (2) apprendre à réévaluer vos données et vos hypothèses au fur et à mesure; (3) apprendre à gérer et à organiser les données linguistiques dans une base de données et sur papier. Pour réaliser ces buts, nous allons travailler avec une locutrice native (ou un locuteur natif) d’une langue inconnue des étudiant.e.s dans ce cours. Nous allons utiliser un logiciel pour la base de données et un enregistreur numérique pour l’enregistrement et l’organisation des données.

FR9756B: Phonologie générative et non-linéaire
Professeur: Dr. David Heap
Offert les jeudis de 15h30 à 18h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

Plan de cours

Ce cours partira de la phonologie générative linéaire (règles, représentations, alternances, dérivations, etc.) pour ensuite aborder des modèles non linéaires, y compris la phonologie autosegmentale, la géométrie des traits et la théorie de l’optimalité. On développera les capacités critiques en évaluant les apports des différentes théories.

EDU9538B/FRENCH9840B -Minority Languages Issues- Dr. Shelley Taylor
Start Date: January 2015
Time & location: Monday 6:30 -9:30pm, Faculty of Education Building (FEB) room 2025

Plan de cours

The objectives of this course are to introduce students to principles of minority language learning and teaching, identify issues which often arise in different settings, and raise students' awareness of the how beliefs, assumptions and educational structures may shape minority language students' educational experiences. Ce cours offert en anglais, mais les travaux peuvent être soumis en français.

Half course; one term Cross-listed with Education

FR9670B Sémantique
Professeur: Dr. Jacques Lamarche
Offert les Mercredi de 10h30 à 13h30 au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

Plan de cours

Dans ce cours, nous aborderons certains fondements de l’analyse sémantique à travers l’étude d’une construction qui a fait couler beaucoup d’encre en grammaire générative, la construction pseudo-clivée.

FR9800A/LING9819A/SP9717A Sociolinguistics: Language Variation and Change
Professeur: Dr. Jeff Tennant
Ce cours débute le 12 septembre 2014.
Offert les vendredis de 10h30 à 13h30  au  bâtiment "Arts and Humanities" local 2R 09

This course offers students the opportunity to explore foundational research as well as some of the most recent work on language and society, with a particular focus on the theory, methodology and findings of sociolinguistic research on language variation and change.
Students will carry out an empirical analysis of a set of language data as part of their course project, or do a critical survey of the literature to argue a position on a given sociolinguistic topic. Through bibliographic research and a class presentation, they will progress incrementally in their research on their chosen topic throughout the course.
While some “classic” work in sociolinguistics will be read and reviewed, a significant proportion of our effort in the course will be devoted to studying some of the most recent research in the field, published in the most prominent journals.
The language of instruction will be English but students have the option of submitting written work in English, French or Spanish.

(top)

____________________________________________________________

Veuillez cliquer ici pour voir d'autres cours en linguistique offerts dans d'autres programmes